L’Inde est un aimant, fort, palpitant, bruyant, troublant. Après mon premier et fascinant voyage en 2007, je pensais ne pas y retourner, mais l’attrait était trop puissant.

Tout est plus fort dans ce pays-continent, la vie, le bruit, les odeurs, la religion, le rythme, l’intensité des gens, leur regard, et bien sûr la mort. Voyager à travers l’Inde est avant tout un voyage à travers le Temps que peu de lieux nous permettent à cette heure mondialisée et synchronisée. Ce travail est une errance entre Calcutta et Varanasi, en passant par Jaipur, Jodhpur et Jaisalmer.

Je ne dévoile ici qu’une partie de mes photographies, le Web n’est qu’une amorce, il me semble primordial de rester ouvert à l’Autre, à la rencontre et présenter un travail plus complet lors d’une exposition. Je vous également de retrouver ces errances, par ville, éditées en magazines, que vous pouvez commander sur la librairie Blurb.

India is a magnet, strong, thrilling, noisy, unsettling. After my first and fascinating trip in 2007, I thought I would not go back, but the attraction was too powerful. Everything is stronger in this country-continent, the life, the noise, the smells, the religion, the rhythm, the intensity of the people, their look, and of course the death. Traveling through India is above all a journey through time that few places allow us at this globalized and synchronized time. This work is a wandering between Calcutta and Varanasi, passing through Jaipur, Jodhpur and Jaisalmer.

I just reveal here a part of my photographs, the Web is only a primer, it seems to me essential to remain open to the Other, the meeting and present a more complete work during an exhibition. I also find you these wanderings, by city, published in magazines, which you can order on the bookstore Blurb.